De Koechlin à Carter

Trios et quatuor à vent à la chapelle Saint-Libert

Le 12 novembre dernier s’est tenu le second concert de la saison de l’ensemble Atmusica en la chapelle Saint-Libert à Tours. Ancienne église romane du XIIe siècle, ce bâtiment est désormais la propriété de la société archéologique de Touraine et a été réhabilité en auditorium de 150 places dans lequel se tiennent régulièrement concerts et autres manifestations culturelles. 
    Atmusica est un « ensemble de musiciens attaché à promouvoir la musique contemporaine et la création ». En jetant un œil à la programmation de cette année, on se rend compte qu’entre créations originales (Stroboscopique de Lucas Fagin, le 06/12 au Petit Faucheux) et diverses œuvres de musique écrite des XXe et XXIe siècles, on a la chance de pouvoir entrer en contact avec un répertoire que l’on ne retrouve que trop rarement dans les salles de concert. 

    Lors de cette représentation, nous avons pu entendre le Trio pour flûte, clarinette et basson de Charles Koechlin, Tre per sette de Goffredo Petrassi pour trois musiciens et sept instruments (piccolo, flûte, flûte en sol, hautbois, cor anglais, clarinette et petite clarinette), Variantes d’Alexandros Markeas pour flûte et piccolo, hautbois, clarinette et clarinette basse, et enfin Eight Etudes and a Fantasy pour flûte, hautbois, clarinette et basson d’Elliott Carter. 
    Ces quatre œuvres dressent un assez large panorama de la musique écrite « récente ». On passe aisément d’une écriture assez tonale avec des procédés quasiment baroques chez Koechlin à quelque chose qui a l’air beaucoup plus libre, libéré de certaines conventions, parfois quasiment improvisé chez Petrassi ou Markeas. Carter, lui, explore une multitude de procédés dans ses études et sa fantaisie : répétition d’un même motif de 30 notes créant un dialogue entre les instruments (étude II), modelage d’un unique accord (étude III) ou alors même d’une unique note (étude VII) en travaillant les différents timbres, les différentes intensités des instruments du quatuor à vents. Il a  tenu à explorer le plus d’aspects possibles pouvant émerger de cette formation. En effet, c’est en travaillant les timbres, notamment dans les études III et VII, les dynamiques, les procédés de jeu, qu’il nous donne à entendre une matière sonore peu habituelle pour cet ensemble. 
    Pour en revenir au Trio de Koechlin, les processus d’imitations sont frappants dans les deux mouvements extrêmes. Notamment dans le troisième, on aurait presque l’impression d’avoir affaire à un sujet de fuge à cause du rythme typique de ce genre de musique. La suite du mouvement nous fera comprendre que ce n’est pas le cas, même si le second mouvement aurait pu également nous faire douter quant à l’origine de cette pièce ! En effet, c’est un mouvement lent, débutant par un thème en rondes à la clarinette, pouvant nous rappeler celui d’un cantus firmus ou d’un choral de Bach. L’écriture très contrapuntique nous conforte dans cette idée : chaque instrument conduit sa propre ligne mélodique indépendante, ce qui nous donne à entendre cette matière musicale mystérieuse et aérienne. Connu pour son Traité d’orchestration, sa production musicale n’est malheureusement pas assez mise en valeur. C’est pourquoi je ne peux que vous conseiller d’écouter l’intégrale des œuvres de musique de chambre de ce compositeur enregistré par Dirk Altmann, Tatjana Ruhland et Michael Korstick pour vous familiariser avec sa musique. 

    Si cette article a éveillé votre curiosité, nous vous donnons rendez-vous le 6 décembre prochain pour une soirée croisée Atmusica/Petit Faucheux au Petit Faucheux ! Au programme, musique écrite et improvisée, musique acoustique et musique amplifiée. Vous pourrez entendre le 3e quatuor de Murray Schaffer, la création Stroboscopique de Lucas Fagin et Black Angels de George Crumb ! Du côté des musiques improvisées, il y aura le projet « Unbroken » du trio IXI, aux côtés de Jan Bang et Edward Perraud. Le concert est à 5€ pour les adhérents au PCE, alors n’hésitez pas ! Il y aura beaucoup d’autres concerts dans l’année avec de nouvelles sonorités à découvrir et de belles découvertes à faire, alors on espère vous y retrouver ! Vous trouverez plus d’informations sur les brochures de l’ensemble Atmusica disponibles partout à Tours, sur atmusica.fr ou encore sur la page Facebook Ensemble Atmusica !

Publié le : 14/12/2019 à 17:27
Mise à jour : 14/12/2019 à 17:46
Auteur : Elio Laporterie
Catégorie : Reportage

Nos suggestions
Après cet article
Voir tous les articles